Une Rencontre avec des Dogue du Tibet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une Rencontre avec des Dogue du Tibet

Message par Admin le Dim 2 Nov - 11:53

" Imaginez des étendues d’herbe verte à perte de vue, perchées à plus de 3500 m d’altitude, peuplées de yourtes où se balladent nomades et troupeaux de yaks. Nous voilà bel et bien à l’entrée du plateau tibétain. Des kilomètres de routes en parfait état traversant ces contrées plates avec au loin, de magnifiques sommets. Un paradis pour les cyclistes que nous sommes, un régal pour nos yeux et notre moral.
Enfin, … à peu de choses près. Puisque si ce tableau peut paraître idyllique, nous n’avions pas imaginer une seule seconde encourir le moindre risque dans un tel paysage.
Et pourtant. Sans voir venir, sans même l’entendre, c’est brusquement qu’un énorme dogue tibétain (chien de garde des nomades) a sauté sur le vélo sans hésiter, agrippant la tente accrochée sur le porte-bagage arrière et l’emportant avec lui. Il m’aura fallu un moment pour me rendre compte que le mollet de Gonzague existait toujours et fort heureusement une voiture est assez vite arrivée pour se mettre entre nous et le chien, l’empêchant de nous mordre et nous permettant de récupérer notre tente laissée en bord de route.
A peine 2 km plus loin, c’est à nouveau, deux chiens du même type (des molosses) qui se sont mis à nous courir derrière menaçant de nous attraper si nous ne faisions rien.
Nous nous sommes donc arrêtés nets, nous sommes protégés derrière notre vélo, ramassant des pierres pour tenter de les faire fuir, rien n’y faisait. Hurlants de tous nos poumons, une femme nomade est arrivée, calmant les chiens excités. Après avoir retrouvé un minimum mes esprits, nous avons tentés de remonter en selle, mais à nouveau les molosses nous ont poursuivi. Cette fois c’en était trop. J’ (Nath) avais vu leurs crocs de trop près, il n’était plus question de remonter en selle dans cette région, je n’avais plus seulement peur, j’étais littéralement terrorisée.
N’étant plus en état de pédaler, la frousse au ventre, c’est donc à contre-coeur que nous sommes montés dans un camion et avons effectué les 40 derniers kilomètres de la journée jusque Langmuzi.
Ayant pris nos renseignements concernant le risque que représentait ce type de chien et leur présence sur la route, notre décision était prise, nous effectuerons les 200 prochains kilomètres en stop, espérant éviter désormais les coins de nomades. Il semble en effet que le dogue du Tibet soit un chien agressif et dangereux et que les accidents ne soient pas rares. Quelle tristesse, nous qui étions si heureux de pédaler dans pareil endroit! "

source: http://tourdesreligions.wordpress.com/2011/07/18/tant-de-chiens-sur-le-plateau-tibetain/

**********************************************************************************************************************
" Si tu ne peux le combattre, embrasse ton ennemi "
avatar
Admin
Admin

Messages : 777
Date d'inscription : 09/08/2014
Localisation : Saverne

http://chiens-de-protection.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum